Une promenade aux jardins de La Ballue

château et jardins de la ballue-102

J’étais en Bretagne dernièrement et le trajet pour rentrer vers Paris peut-être bien long. Ayant sur un coup de tête décidé de prendre une route différente, j’ai opté pour une halte au Château et aux Jardins de la Ballue afin de visiter ses célèbres jardins et topiaires. J’avais envie depuis longtemps de voir ce parc et l’occasion s’est ainsi présentée pour mon plus grand plaisir.

Le parc est classé « Jardin remarquable » depuis 2005 et le château de La Ballue, construit au XVIIème siècle (en 1620 précisément), fut un lieu de séjour pour de nombreux écrivains illustres. Le château est aujourd’hui un hôtel et seuls les jardins peuvent se visiter et sont ouverts au public.

château et jardins de la ballue-159
château et jardins de la ballue-124

Un parc composé de treize tableaux naturels

Le parc est divisé en treize tableaux, qui sont des mises en scènes vivantes de la nature. La Ballue est un jardin particulier, organisé autour de ces différents thèmes et où règne la structure et l’ordre, sans toutefois renoncer à une atmosphère poétique. C’est un lieu maintenu, maîtrisé et dompté qui donne l’impression que l’on pourrait s’y perdre, d’ailleurs un labyrinthe a été crée à quelques pas d’un de ces tableaux naturels nommé le « bosquet mystérieux ». 

château et jardins de la ballue-018

Les parterres d’alchemilles près du château mettent en valeur de somptueux topiaires qui nous plongent tout droit dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Un univers enchanteur et amusant, des lignes espiègles, une taille impeccable. Tout relève du fantastique lorsqu’il s’agit des topiaires de La Ballue : leur taille, leur forme, les volumes et le jeu des hauteurs créent une véritable architecture qui offre une source incroyable d’inspiration à l’amateur passionné. Entre les cubes, les boules, les formes en spirales, les ondulations qui rappellent la mer toute proche… si vous aimez l’art topiaire prenez des photos et des notes. 

château et jardins de la ballue-055

Un jardin rythmé par la perspective et l'art topiaire

Lorsque l’on déambule dans le parc, il est difficile d’imaginer que les jardins ont été restaurés en 1973 après quelques décennies à l’abandon (certaines parcelles étaient même devenues des champs de pommes de terre !). Mais les ifs, les glycines, les fougères et liquidambars vous font vite oublier ce triste passé et se côtoient les uns les autres dans une élégante (fausse) simplicité. Contrairement à des jardins très romantiques et colorés tels ceux de Claude Monet à Giverny, les jardins de La Ballue offrent un spectacle ravissant et assez monochrome (ce qui n’est pas déplaisant) du moins au mois de Juillet : des tonalités de verts et quelques touches florales blanches apportent de l’éclat et ravivent l’ensemble. Le parc, déjà bien structuré, se suffit de toute manière presque à lui-même. Tout ici est jeu de perspective et de rythme.

Un cadre historique à ne pas négliger

Le Château de La Ballue est situé en Bretagne, dans la vallée du Couesnon. La région est ce que l’on nomme une terre de bocages, que l’on peut d’ailleurs apercevoir au loin depuis le parterre principal. Le château est une belle demeure en granit doré et était à l’origine une ancienne place forte du XIIème siècle possédant un pont-levis aujourd’hui disparu. Il fut par la suite une résidence secrète de la résistance chouanne puis une verrerie royale au XIXème siècle. Il est classé monument historique en 1977. Étudiez bien le fascicule fourni avant la visite car il regorge d’informations précieuses, notamment les variétés de plantes présentes dans chaque recoin du parc. Il est assez rare de disposer de telles informations dans les guides des parcs et châteaux, alors j’ai beaucoup apprécié pouvoir le consulter et je m’en servirai certainement pour mon propre  jardin. 

château et jardins de la ballue-014
château et jardins de la ballue-097
château et jardins de la ballue-163
château et jardins de la ballue-153

Les jardins de La Ballue sont un plaisir à visiter : on y retrouve les éléments de ce qui compose le jardin à la française, mais aussi des inspirations italiennes voire anglaises parfois. Prenez le temps de vous perdre dans le labyrinthe, de faire une pause près du Temple de Diane pour y admirer la vue et laissez-vous gagner par l’émerveillement que procure l’art topiaire… ce sont réellement des maîtres jardiniers, des sculpteurs de la nature qui façonnent et prennent soin de ce parc.

Vous pouvez profiter d’une pause bienvenue au salon de thé, situé dans une dépendance rustique du château aménagée avec goût où vous pourrez vous rassasier d’une belle part de gâteau maison. 

Petite note • Les personnes qui vous accueillent ne sont pas très chaleureuses ce qui est est dommage d’autant plus que j’aurais souhaité poser quelques questions, mais il faut ignorer ce point et profiter la visite.

château et jardins de la ballue-140
château et jardins de la ballue-143
château et jardins de la ballue-152

For foreign readers, there are two posts in English here and here about the Saint-Jean-de-Beauregard Flower Show.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email